Rechercher dans le site
Login

Le login est attribué automatiquement lors de l'adhésion à la FAMCO!

Dernière mise à jour:
01-12-2020

 

Chantiers en cours

 

Dans cette section, la FAMCO fait le point sur les principaux dossiers actuellement en cours, en présentant brièvement les enjeux, en rendant disponibles les documents nécessaires à leur compréhension. Bien entendu, tout n'est peut-être pas facile à comprendre vu la complexité des problématiques...

...N'hésitez donc pas à nous contacter si vous avez des questions ou commentaires!



grève et rassemblement du 3 décembre 2020

L'AD du Cartel a confirmé le programme de l'après-midi du 3 décembre:

  • dès 15h: grève;
  • dès 15h45, rassemblement devant les HUG (Parc des Chaumettes);
  • 16h15: prises de parole;
  • 16h45, vote d'une résolution puis tonnerre d'applaudissement pour les personnels de la santé, mais aussi pour toute la Fonction publique.

Comme vous le constatez, l'idée est de marquer la fin de cette mobilisation (et le début des suivantes !) d'une manière positive. C'est ainsi le début d'une autre mobilisation, qu'il faudra pour convaincre les partis de mener leurs négociations sur les perspectives budgétaires en ayant à l'esprit le fait d'applaudir la Fonction publique et non pas de tailler dans les prestations ou les budgets.

Le 3 décembre, c'est le jour du vote du budget au Grand Conseil. Il s'agit d'être présent-e en masse pour rappeler que si budget il y a, il ne nous satisfait pas car il ne fait que remplir le minimum vital pour la Fonction publique.

Il faut que nous soyons toutes et tous mobilisé-e-s pour cette occasion. L'effort demandé est modeste: une heure ou deux de grève et un un rassemblement en plein air. Nous devons en être et empêcher celles et ceux qui nous tapent dessus à longueur de journée de dire que nous sommes non représentatifs et insignifiants. Relayez donc l'appel dans vos établissements, convainquez celles et ceux présent-e-s en octobre de redescendre dans la rue car sans cela, on ne pourra pas exercer une pression suffisante pour obtenir ce que l’on demande.

À jeudi devant l'Hôpital !

Lisez et diffusez le tract du Cartel.



Assurance de protection juridique incluse dans la cotisation FAMCO

À partir de la rentrée 2019, tout membre de la FAMCO bénéficiera d’une assurance de protection juridique. Élaborée sur mesure pour répondre aux besoins des enseignants, en partenariat avec la CAP et avec nos collègues de la SPG qui en bénéficient déjà depuis des années, cette assurance couvrira un large éventail de sinistres pouvant se produire dans le cadre de notre activité professionnelle, soit :

  • les litiges de droit du travail et de droit disciplinaire avec l'employeur ;

  • les litiges avec les assurances liées à l’activité professionnelle (CPEG, AVS, assurance accident…) ;

  • les procédures pénales et administratives pour cause de délits par négligence, en cas de légitime défense ou d’état de nécessité ;

  • les prétentions en dommages et intérêts, la plainte pénale et la procédure résultant de la loi sur l'aide aux victimes d'infractions (LAVI) ;

  • les plaintes pénales contre des tiers en cas d’atteinte à l’honneur, injure ou voies de fait.

Pour bénéficier de cette assurance, il suffira de régler votre cotisation FAMCO pour l’année en cours. Mais attention : comme avec toute assurance, vous devrez avoir souscrit avant la survenue du sinistre... N’attendez pas qu’il soit trop tard !

Voir les conditions générales d'assurance et le règlement d'usage.

Lisez aussi notre Bon Tuyau sur la protection juridique.

greve 18 novembre 2020

le Conseil d'État campe sur ses positions et n'a pas (encore) retiré ses projets de loi (PL 12780 et 12 781) visant à réduire les salaires de 1% et à bloquer l'annuité en 2021!

C'est pourquoi mercredi prochain le Cartel appelle à une nouvelle demi-journée de mobilisation contre le projet de budget 2021!

Matinée: grève
11h00: rassemblement aux Bastions
12h00: assemblée du personnel en plein air
12h30: fin

Les enseignants du cycle sont invités à nous rejoindre dès 11h00 derrière la banderole FAMCO!

Avant cela, à vous d'organiser dans vos établissements piquets de grève, discussions, créations de pancartes, déplacement vers les Bastions... tout ça en respectant les mesures sanitaires.
Imprimez et diffusez le tract du Cartel !

PL 12661: communiqué du 29 octobre

À la presse genevoise

 

LE GRAND CONSEIL VEUT-IL COULER LA FORMATION ET L'ORIENTATION DE NOS ADOS?

Le PLR a déposé au printemps le PL12661 qui est discuté au Grand Conseil cet automne. Il propose de dissocier le temps d'enseignement du secondaire 1 et du secondaire 2 en passant de 22 à 28 le nombre de périodes d'enseignement hebdomadaires pour un temps plein au CO.

Les enseignants du CO effectuent sur l'année les 1800 heures attendues de tout fonctionnaire genevois; à côté du temps d'enseignement, ils organisent leur travail à l'école et à domicile, sur les semaines scolaires et sur les semaines de vacances scolaires. Sur quelles tâches les enseignants devraient-ils rogner pour augmenter de 27% leur temps d'enseignement?

  • bâcler la préparation des cours?
  • bâcler l'évaluation?
  • renoncer aux multiples contacts qu'ils ont avec les élèves et leurs parents?
  • renoncer aux échanges internes?

Une augmentation du nombre de périodes d'enseignement hebdomadaires déboucherait sur une baisse du temps que chaque enseignant peut mettre à disposition de chaque élève; une péjoration de la qualité de l'école publique genevoise qui impacterait la formation et l'orientation des adolescents du canton.

En outre, la forte mobilité des enseignant.es de l'ES1 vers l'ES2, montre que les conditions de travail actuelles auprès des 12-15 ans ne sont pas attrayantes! Une dévalorisation de ces dernières mettrait à mal le recrutement d'enseignant.es au CO.

La FAMCO refuse toute augmentation du nombre de périodes d'enseignement.

En parallèle de la mobilisation du 29 octobre de toute la fonction publique contre le projet de budget 2021, la FAMCO dénonce un projet de loi destructeur!

Grève et manifestation du 29 octobre

JEUDI 29 OCTOBRE
!!!CHANGEMENT DE PROGRAMME LIÉ AU COVID!!!
L'ASSEMBLÉE DU PERSONNEL EST ANNULÉE.
LA MANIFESTATION EST AUTORISÉE ET MAINTENUE.

Nous vous l'annoncions en juin, l'automne est chaud avec, outre un projet de budget qui propose de 6 à 10% de perte de salaire pour toute la fonction publique, le projet de loi 12661 qui promet aux profs du CO 27% de temps de travail supplémentaire (ou 21% de perte de salaire)!

Vous en avez sûrement entendu parler par les délégué-e-s FAMCO de vos établissements, nous organisons le jeudi 29 octobre une manifestation afin d'exprimer notre refus du PL12661, qui péjore gravement nos conditions de travail et la qualité de l'école publique genevoise.

Ce jour là toute la fonction publique se mobilisera contre le projet de budget, nous nous sommes donc coordonnés avec le Cartel pour le programme suivant.

Jeudi 29 octobre:

-> journée de grève, dans vos établissements confections de pancartes et banderoles contre le PL12661!
!! Ne vous rassemblez pas à plus de 5 personnes !!
-> 14h00 assemblée de la fonction publique contre le budget à la salle du Faubourg;
-> 14h30 rassemblement de la fonction publique à la Place Neuve;
-> 17h00 arrivée de la manif à la Place des Nations, rassemblement contre le PL12661, vote d'une résolution contre le PL12661.

De nombreux partis et associations sont avec nous, mais ce sont avant tous les enseignantes et enseignants du Cycle qui doivent se mobiliser pour leur école; quelle que soit la météo, quel que soit le programme chargé, privé et professionnel, de la semaine, quel soit le plaisir que chacun a à déambuler, vociférer, chanter, masqué un soir d'automne, nous devons nous manifester en masse, ou alors accepter d'enseigner 28 périodes par semaine.

Le PL12661

L'argumentaire de la FAMCO

L'affiche/tract de la FAMCO et de nos soutiens

La FAMCO réagit à l'annonce des nouvelles mesures sanitaires

Un renforcement des mesures dans les autres cantons…mais à Genève, rien pour les élèves des Cycles d’orientation ?!

24 octobre 2020

À la presse genevoise

Le bureau de la FAMCO a pris connaissance ce jour des différentes mesures complémentaires pour renforcer la lutte contre la pandémie actuelle, annoncées par les différents cantons. La CLASS appelait de ses vœux hier dans un communiqué « les départements en charge de l’éducation à renforcer les plans de protection dans le domaine de l’enseignement, notamment pour ce qui concerne le port du masque et l’enseignement à distance. ». Ainsi, dans le canton de Vaud voisin, qui connait une situation épidémiologique très difficile mais avec des chiffres un peu plus faibles que Genève, le port du masque sera désormais obligatoire en classe dès l’âge de 12 ans, comme pour les adultes dans tous les établissements publics, une mesure en application depuis la rentrée scolaire d’août.

Or, à Genève, la seule mesure annoncée par la cheffe du DIP a été le port du masque obligatoire pour les adultes uniquement. Si nous prenons acte de cette nouveauté, qui nous semble être une mesure logique tant les distances ne peuvent pas être respectées dans les locaux communs comme une salle des maîtres, nous nous étonnons du fait que rien n’ait été annoncé pour les élèves âgés de 12 à 15 ans. Aucune mesure complémentaire ne va permettre une reprise de l’école ce lundi de manière paisible, alors que le discours actuel est bien de dire que la tendance est dramatique dans le canton. La demande de la CLASS semble avoir été balayée et nous nous inquiétons de cela, comme les recommandations de la Task Force Covid ne sont pas suivies (Port du masque par les adolescents et les adultes dans tous les espaces intérieurs ainsi que dans les lieux extérieurs très fréquentés (marchés de rue, etc.).

Nous observons depuis plusieurs semaines les cas se multiplier dans les écoles, tant concernant les enseignants que les élèves. Le Département ne partage-t-il pas ces observations ? Considère-t-il que les malades se contaminent uniquement dans les restaurants ou les transports et pas en classe où les élèves sont collés pendant des heures sans aucune distance physique ou mesure particulière, hormis l’hygiène des mains et la désinfection des bureaux ? Que pense la Médecin Cantonale qui n’a pas pris la même décision que son homologue vaudois ? Ne veut-elle pas protéger la santé des enseignants dans la mesure où la distance entre les élèves et l’enseignant ne peut pas toujours être respectée ?

Le bureau de la FAMCO s’interroge sur cette situation et se demande combien de temps elle peut durer. Nous sommes aussi inquiets au sujet de la reprise de l’école ce lundi, dans le contexte très difficile que nous connaissons dans le canton, ce qui a été souligné à de maintes reprises, y compris par la nouvelle Présidente du Conseil d’État.