Rechercher dans le site
Login

Le login est attribué automatiquement lors de l'adhésion à la FAMCO!

Dernière mise à jour:
21-06-2019

 

Chantiers en cours

 

Dans cette section, la FAMCO fait le point sur les principaux dossiers actuellement en cours, en présentant brièvement les enjeux, en rendant disponibles les documents nécessaires à leur compréhension. Bien entendu, tout n'est peut-être pas facile à comprendre vu la complexité des problématiques...

...N'hésitez donc pas à nous contacter si vous avez des questions ou commentaires!



La saga des TAF

Le 19 mars 2019, des rumeurs nous apprenaient l'annulation des tests d'aptitudes fondamentales de français, passés par tous les élèves de 11e du CO, mais également l'ACESII (accueil de l'ESII) et des CFPP (classes pré-professionnelles), qui devaient être passés le jour même.

Après vérification, nous avons appris que, du fait de la sensibilité du sujet - les migrants non-accompagnés - ces tests n'avaient été annulés que dans les classes de l'ESII mais pas du cycle d'orientation. La FAMCO est alors intervenue dans la presse à ce propos.

Loin de régler le problème, cette décision prise dans l'urgence allait en générer d'autres:

  • De fait, les tests passés par les élèves du CO et de l'ESII étaient différents et donc les bases permettant leur admission en apprentissage plein-temps (car c'est l'utilité principale de ces tests) sont inéquitables. Ce d'autant plus que certaines classes de l'ESII avaient utilisé le test qu'on leur a fait passer comme exercice de révision.
  • Le contenu thématique du test est effectivement très sensible, en particulier l'exercice d'argumentation qui invite l'élève à écrire à ses parents qui lui proposent d'inviter un migrant à la table familiale trois fois par semaine.
  • Constatant cela, l'assemblée de RD de français a demandé, le 21 mars, l'annulation de ce TAF.

Prise de position de la FAMCO

Lors de son assemblée de délégués du 25 mars, la FAMCO a décidé de:

  • Demander que la DGEO respecte la demande des RD des français en repoussant le délai de reddition des résultats, puis en annulant l'épreuve.
  • Collecter un maximum d'exemples d'épreuves problématiques - qu'il s'agissent d'élèves issus de la migration déboussolés par l'exercice ou de texte multipliant les stéréotypes xénophobes ou racistes.

Au cours de la semaine du 25 au 29 mars, la FAMCO a multiplié les contacts avec la DGEO et des enseignant-e-s de français et collecté plus d'une vingtaine d'exemples d'épreuves problématiques.

  • Dans un premier temps, la DGEO a accédé à la demande de report de la reddition, en repoussant d'un jour le retour des résultat des élèves "prioritaires" et plus largement celui des autres élèves.
  • Le 29 mars dans l'après-midi, elle apprenait à la FAMCO que le DIP avait décidé de maintenir l'épreuve, par respect de tous les élèves qui l'ont effectuée sans problème et pour pouvoir disposer de statistiques sans faille pour les années à venir. Elle demande aux enseignants de relever les clichés stigmatisants dans les épreuves par un commentaire, tout en attribuant les points de technique.
  • Elle demande également de faire preuve de "bienveillance" envers les élèves troublé-e-s par le thème, sans préciser la forme de la bienveillance ni les indices permettant d'identifier les élèves particulièrement ému-e-s...

 

Suite à la décision du DIP et de la DGEO

Cette décision est insatisfaisante pour plusieurs motifs (consignes peu claires et inapplicables, non-considération de l'inégalité de traitement), que le bureau de la FAMCO et les RD de français ont largement débattus lors de leurs séances des 1er et 2 avril 2019.

Les RD de français rédigent donc une pétition que la FAMCO et l'AMAC (association des maîtres de classes d'accueil de l'ESII) soutiennent.

Le 19 avril, la FAMCO diffuse un communiqué de presse commun avec l'UNION demandant à nouveau l'annulation du TAF.

En quelques jours, les signatures s'accumulent et, à l'issue des vacances de Pâques, le 8 mai 2019, les maîtres de français, la FAMCO et l'UNION, remettent 375 signatures à Anne Emery-Torracinta et accompagne ce dépôt d'un communiqué de presse.