Rechercher dans le site
Login

Le login est attribué automatiquement lors de l'adhésion à la FAMCO!

Dernière mise à jour:
25-06-2018

 

Nos dernières victoires

 

Dans cette section, le bureau de la FAMCO vous rappelle nos dernières victoires, petites ou grandes, individuelles ou générales, récentes ou moins, fruit du travail de la FAMCO seule ou de celui conjoint avec ses partenaires, FEG ou Cartel, notamment.

 

Cela nous rappelle que le combat syndical,
dans la durée, la persévérance et la connaissance approfondie des dossiers, paie !

Résorption des réserves de carrière

Dans le cadre du gros chantier sur le "protocole d'accord DIP-FEG" (signé en octobre 2013 après des années de négociation) longuement travaillé entre la FEG et le Conseiller d'Etat en charge du DIP de l'époque, Charles Beer, la FAMCO a réussi à faire intégrer au protocole le principe de résorption des réserves de carrière.

Une nouvelle directive, beaucoup plus en notre faveur, a été édictée (présentée dans le bon tuyau de l'époque) et une provision de plus de 120 millions de francs a été constituée par l'Etat pour payer ses "dettes", soit les heures de réserves de carrière positives faites par les enseignants mais non payées à ce jour!

Dès la rentrée 2014, c'est un vrai changement concret dans la vie des enseignants du CO puisque les directions ont fait drastiquement baisser les réserves (et donc mis au minimum du poste) des enseignants les plus anciens et/ou avec les plus grosses réserves. Le dispositif transitoire continue, et c'est un juste retour des choses en faveur des enseignants! Victoire!

Effectifs maximaux au CO

Dans le cadre de la mise en place du nouveau CO (rentrée 2011), la FAMCO a réussi à fixer pour la première fois des effectifs maximaux - différents suivant les regroupements et profils - au sein du règlement du CO. Aujourd'hui, les autres degrés d'enseignement nous les envient.

Bien sûr tout n'est pas rose car d'une part la formule adoptée par le Conseil d'Etat laisse trop de marge de manoeuvre (art. 24, al. 3 du règlement C 1 10.26 sur le CO: "En cours d'année, les effectifs moyens des classes d'un établissement ne doivent, en principe, pas dépasser les maxima suivants...") et d'autre part, ces maxima ne sont pas partout respectés par le DIP (nous suivons la chose de près chaque année)... MAIS aujourd'hui tout le monde s'y réfère constamment. Il y a maintenant une norme et le DIP explique de manière circonstanciée les dépassements là où ils ont lieu alors qu'il n'avait rien à justifier auparavant. C'est un pas important pour garantir la qualité de l'enseignement au CO à l'heure de l'école inclusive et ce n'était pas joué d'avance! Victoire!