Rechercher dans le site
Login

Le login est attribué automatiquement lors de l'adhésion à la FAMCO!

Dernière mise à jour:
16-12-2018

 

Nos dernières victoires

 

Dans cette section, le bureau de la FAMCO vous rappelle nos dernières victoires, petites ou grandes, individuelles ou générales, récentes ou moins, fruit du travail de la FAMCO seule ou de celui conjoint avec ses partenaires, FEG ou Cartel, notamment.

 

Cela nous rappelle que le combat syndical,
dans la durée, la persévérance et la connaissance approfondie des dossiers, paie !

RIE3

Utilisant le prétexte de l'égalisation des statuts fiscaux des entreprises, le parlement fédéral entend imposer une réforme fiscale dont les effets seront dévastateurs sur les finances cantonales. Genève estime les pertes fiscales à 500 millions. Malgré cela, le Conseil d’État soutient le projet et anticipe son acceptation en planifiant les réformes cantonales à mettre en application…

C'est sans compter le référendum fédéral, lancé par les syndicats et les partis de gauche. La campagne est particulièrement vive. A Genève, le Cartel Intersyndical est en première ligne et les membres de la FAMCO prennent leur bâton de pèlerin pour appeler à refuser la réforme.

Contre toute attente le projet est refusé, y compris à Genève, où le travail des syndicats a porté ses fruits ! Victoire !

Plus de précisions ici

Le soutien individuel efficace de la FAMCO

L'une des missions de la FAMCO est d'aider, en toute discrétion mais avec efficacité, rapidité et compétence mais aussi compréhension, coeur et soutien, nos membres rencontrant une petite ou une grande difficulté face à un interlocuteur (direction, hiérarchie, IUFE ou autre) ou dans le cadre d'une procédure.

Tout comme un avocat, la FAMCO ne communique que peu sur cet aspect de son travail pour des raisons évidentes de protection des données et de confidentialité.

Néanmoins, nos victoires sont fréquentes: des solutions satisfaisantes sont presque à chaque fois trouvées et les collègues se sentent aidés, entourés, soutenus.

Sans entrer dans le détail de chaque cas, voici quelques exemples en vrac pour montrer de manière globale notre action dans ce domaine:

  • recours souvent victorieux contre l'IUFE n'ayant pas respecté les formes ou les règlements et ayant indûment fait échouer des collègues en formation;
  • aménagement du poste d'enseignants handicapés alors que la hiérarchie aurait plutôt voulu licencier les personnes concernées;
  • soutien face à des directions pénibles lors de conflits interpersonnels forts, médiation, solutions trouvées pour continuer à travailler sur le même lieu;
  • soutien et conseils à des enseignants victimes de violence, mise en cause par la FAMCO auprès de la DGEO de leur direction pour non-assistance;
  • FAMCO comme interlocuteur des RH de la DGEO dans les cas de transferts "forcés" d'enseignants dans un autre CO, pour trouver une meilleure solution ou un consensus;
  • aide pour obtenir des congés extraordinaires sans traitement dans des circonstances particulières qui le justifient;
  • interface de la FAMCO avec la DGEO pour des cas de prolongation de période probatoire (donc report de la nomination) injustifiés ou trop peu justifiés par les directions.

Ce ne sont que quelques exemples tant les cas sont nombreux... En cas de problème ou de question, n'hésitez pas a contacter vos délégues si vous êtes membre et à adhérer et nous contacter si ce n'est pas encore le cas!

Résorption des réserves de carrière

Dans le cadre du gros chantier sur le "protocole d'accord DIP-FEG" (signé en octobre 2013 après des années de négociation) longuement travaillé entre la FEG et le Conseiller d'Etat en charge du DIP de l'époque, Charles Beer, la FAMCO a réussi à faire intégrer au protocole le principe de résorption des réserves de carrière.

Une nouvelle directive, beaucoup plus en notre faveur, a été édictée (présentée dans le bon tuyau de l'époque) et une provision de plus de 120 millions de francs a été constituée par l'Etat pour payer ses "dettes", soit les heures de réserves de carrière positives faites par les enseignants mais non payées à ce jour!

Dès la rentrée 2014, c'est un vrai changement concret dans la vie des enseignants du CO puisque les directions ont fait drastiquement baisser les réserves (et donc mis au minimum du poste) des enseignants les plus anciens et/ou avec les plus grosses réserves. Le dispositif transitoire continue, et c'est un juste retour des choses en faveur des enseignants! Victoire!

Effectifs maximaux au CO

Dans le cadre de la mise en place du nouveau CO (rentrée 2011), la FAMCO a réussi à fixer pour la première fois des effectifs maximaux - différents suivant les regroupements et profils - au sein du règlement du CO. Aujourd'hui, les autres degrés d'enseignement nous les envient.

Bien sûr tout n'est pas rose car d'une part la formule adoptée par le Conseil d'Etat laisse trop de marge de manoeuvre (art. 24, al. 3 du règlement C 1 10.26 sur le CO: "En cours d'année, les effectifs moyens des classes d'un établissement ne doivent, en principe, pas dépasser les maxima suivants...") et d'autre part, ces maxima ne sont pas partout respectés par le DIP (nous suivons la chose de près chaque année)... MAIS aujourd'hui tout le monde s'y réfère constamment. Il y a maintenant une norme et le DIP explique de manière circonstanciée les dépassements là où ils ont lieu alors qu'il n'avait rien à justifier auparavant. C'est un pas important pour garantir la qualité de l'enseignement au CO à l'heure de l'école inclusive et ce n'était pas joué d'avance! Victoire!